Respirer mis à part, poème de Ludovic Janvier

 

 

 

 

 

 

 

 

En écoute sur France Culture, lu par Antoine Formica

Extrait de Une poignée de monde, Gallimard, 2006

Respirer mis à part
le plus clair de ta vie
passe à chercher les mots
qui diront comme ils peuvent
le plus clair de ta vie
respirer mis à part
tous les jours le sentiment de respirer qui fait sourire
tous les jours le pas à pas sans motif qui délivre
tous les jours le merci sans un mot à la lumière
tous les jours le ciel couru pour tuer l’impatience
tous les jours la danse de soi qui retombe en fatigue
tous les jours le même cri ravalé pour paraître
tous les jours un goût de larmes dont on ne sait où
tous les jours une musique à la recherche de ma voix
tous les jours parler qui se cogne à mes murs
tous les jours l’arrachement par l’amour impossible
tous les jours un peu de fable en réponse à quoi
je voudrais me voir passer à bicyclette
je voudrais être un rêveur qui rêve de moi
je voudrais m’aborder en disant : « bonjour, Ludovic »
je voudrais m’entendre chanter de loin
je voudrais me suivre de dos quand je me promène
je voudrais me voir d’en haut tout petit sur la terre
je voudrais me voir dormir toute une nuit
je voudrais regarder mon coeur battre
je voudrais être la femme qui jouit par moi
je voudrais avoir assisté à ma naissance
je voudrais me voir mourir pour me dire adieu
 
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s