En bref

Gigi

Bonjour et bienvenue !

Du côté de ce blog

Ce blog a démarré en juillet 2012, à dos de tortue, mais à rythme heureux. En parallèle du site officiel du Théâtre de l’Homme qui marche, compagnie que je dirige, il me semblait en effet essentiel de proposer une formule davantage brouillonne et labyrinthique, afin d’épouser au plus près les aléas du monstre actualité.

Il m’était également apparu nécessaire de rassembler le fruit d’expériences diverses, liées au premier chef au théâtre et à la danse, mais pas seulement… Il y a mes vieilles amours théoriques que sont la philosophie et les sciences humaines, ainsi que l’épineuse question de la transmission. Mes nouvelles amours que sont l’anthropologie, l’ethnologie et les études de genre. Et tous les enthousiasmes du monde à partager.

A très bientôt sur ce chemin cahoteux / chaotique. :)

Du côté de la présentation de soi, exercice périlleux

Je suis metteuse en scène, comédienne et danseuse butô. Ma formation et ma recherche sont liées aux techniques du théâtre corporel, masqué et chanté (Lecoq, Grotowski, théâtres orientaux) et à la danse butô, en filiation à Atsushi Takenouchi.

Dans une autre vie, j’ai fait des-études-universitaires (Sciences Po’ Lille, et deux masters d’économie et de philosophie des sciences). Et puisqu’il faut tout se dire, j’ai aussi entamé une thèse jamais terminée sur le holisme épistémologique et j’ado(ooo)re la logique. Oui oui. Ainsi que l’ethnologie, les contes mais seulement s’ils proviennent d’un pays lointain, la métaphore filée du chemin et La Barbe !, groupe d’action féministe particulièrement poilant.

Voilà tout est dit. Ou presque.

Du côté des créations

– Mes principales créations, seule ou à plusieurs : Souffles (butô, 2011), Hamlet-machine de Heiner Müller (théâtre et butô, 2010, avec S. Guyot), La Légende du seuil (butô, 2009), O Labyrinthos (théâtre et butô, 2008), Andromaque de Racine (théâtre, 2006, avec S. Guyot).

– Improvisations de butô au gré des rencontres musicales, au gré des lieux : Ricochets (une quarantaine de performances entre 2008 et 2014).

– En préparation pour 2015 : deux productions du Théâtre de l’Homme qui marche : Dans la solitude des champs de coton, de B.-M. Koltès (théâtre et danse contemporaine) ; Mascarades, création collective autour de nos  balbutiements et hésitations, des petites phrases par lesquelles le corps social parle à travers nous ; Variations Ulysse, de Guy Torrens (production Les Corps Hurlants).

Du côté de la transmission

La transmission tient une place majeure dans mon travail/ma vie. Je ne conçois pas de ne pas partager les techniques que j’ai apprises, mais aussi un certain rapport au vide créateur… pour peu qu’on ait confiance dans sa richesse inépuisable. C’est pourquoi j’anime nombre de stages et d’ateliers de recherche de théâtre corporel, masqué et chanté à destination de comédiens et danseurs professionnels ou amateurs, d’enfants, d’adolescents, de personnes sous main de justice et d’immigrants.

Et en vrac…

– Quelques expériences (rétrospectivement) joyeuses en tant qu’assistante à la mise en scène. Les plus marquantes, au tout début du début, en 2004-2005, ont été avec Georges Gagneré et la Compagnie Incidents Mémorables à la Filature, scène nationale de Mulhouse ; et sur la reprise de deux opéras mis en scène par Stéphane Braunschweig, La Flûte enchantée et Elektra.

– De multiples expériences (rétrospectivement) riches d’enseignement en tant que comédienne ou danseuse interprète, ici ou ailleurs, avec entre autres : le Théâtre du Lierre, Athènes (Théâtre en soi), là où le Vent aurait pu se lever, les plages de Noirmoutier, la mer Méditerranée, une prison de Pise, le Musée Cluny du Moyen-Age…

To be continued… hopefully.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s